Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 00:26

Chers lecteurs et lectrices fauché(e)s (comment ça comme moi???) de Barcelone, j'ai ici un bon plan qui réjouira bon nombre d'entre vous.

 

Voilà, si tu aimes faire des activités, apprendre, rencontrer de nouvelles têtes mais que tu n'as pas trop de sous à investir dans des ateliers ou des clubs ou des écoles de tout et n'importe quoi, il y a une solution à Barcelone, qui s'appelle Les Centres Civiques.

 

Alors attention, je ne te parle pas de ces cours d'éducation citoyenne, du moins pour ceux de ma génération (moi vieille???) où tu devais apprendre par coeur tous les (put...) de départements de France et de Navarre correspondant à leurs numéros...mais je te parle de centres financés par les collectivités locales où il y a moultes activités à découvrir pour des sommes franchement pas trop élevées. Un peu comme une sorte de MJC, on va dire. Sauf qu'il y en a plusieurs répartis dans tous les quartiers de la ville.

Les Centres Civics ou Centros Civicos, comme tu veux, tu choises, organisent des activités tous les trimestres; danses en tout genre, théâtre, musique, photo, informatique, cours de langues, dessin, peinture, yoga, écriture, cuisine, restauration de meubles, récupération d'objets jetés, de l'art-poubelle que ça s'appelle, pâte fimo et j'en passe... C'est obligé que tu trouves quelque chose qui te plaise!!!

 

Détail important : il ne faut pas rater les inscriptions qui se déroulent au début de chaque trimestre, donc en l'occurrence maintenant et vaudrait mieux se dépêcher!

Et niveau prix, ça tourne entre 50 et 70 euros les 8 à 12 séances, selon l'activité et le centre civic choisis. Et si tu es au chômage, tu peux même payer seulement la moitié du prix de l'atelier, si c'est pas magnifique ça!!!!

Mon cher lecteur, ma chère lectrice, tu trouveras les "centres civics" répartis par quartier sur la web de la mairie de Barcelone, ici: http://www.bcn.es/centrescivics/ca/districte01.html

Tu cliques sur celui qui t'intéresse, tu cliques ensuite sur l'adresse web du centre et c'est parti Simone!!!

 

Repost 0
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 09:05

...d'argent! Depuis que je l'ai visité lors d'une journée portes ouvertes, l'envie me démangeait de parler d'un musée tout nouveau tout neuf à Barcelone: le musée du Mammouth. mamut.jpg

Alors d'abord ce musée est situé en plein milieu du quartier historique, dans la calle Montcada, entre églises et bars à tapas. J'avoue que la situation géographique m'a pas mal étonnée, des mammouths dans le centre-ville de Barcelone??? Pourquoi pas...perso, j'aurais plutôt flanqué le musée sur la colline du Tibidabo ou de Montjuic, mais bon...

Et comme je passais tous les jours en rentrant chez moi devant un joli mammouth tout plein de poils (emblème du musée, hein, je précise, au cas où y'aurait confusion, Amor-amor, en bon descendant aztèque, n'a pas une pilosité fort développée!), et ben, j'étais curieuse d'entrer voir ce qu'il y avait à l'intérieur des bâtiments. 

Le point fort du musée c'est la reconstitution en résine des énooooormes animaux qui ont cohabité à l'époque du Mammouth (les enfants vont adorer!). Ainsi que l'exposition de quelques ossements découverts dans la région. On t'explique aussi que oui, il y a bien longtemps, ces animaux ont vécu dans la région de la Catalogne (d'ailleurs il y en a 1 autre caché dans le parc de la ciutadella, ceci explique cela), tout ça... Mais ça tourne court! Le musée se compose de 4 salles seulement, et franchement, payer 7,50 euros pour une visite de 10mn, moi ça me mettrait bien les boules!!! Il s'agit plus de l'exposition d'une collection que d'un musée à proprement parler. Je rappelle que mes propos n'engagent que moi, mais je considère ce musée du Mammouth un peu comme une arnaque...À moins d'avoir des enfants de moins de 5 ans (qui, là chapeau, rentrent gratos et il y a même des ateliers organisés pour eux), qu'il pleuve, et que tu sois dans le quartier sans savoir comment les occuper...!

Repost 0
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 20:49

Il y a un peu plus d'une semaine, par une belle soirée d'été, je m'en suis allée, des vins déguster, avec mes amis trinquer, et depuis la colline de Montjuic, le ciel étoilé observer... vino

Organisée par l'association www.tastals.com, la soirée de dégustation de vins a été une réussite! Le cadre, situé sur la place d'armes du château de Montjuic, est tout simplement magnifique! Pour 15 euros, nous avons goûté 3 vins de la région, un cabernet sauvigon blanc puis deux vins rouges, dont un Syrah (l'autre je ne m'en souviens plus, je n'étais plus en état d'enregistrer le nom malheureusement...) tous aussi bons les uns que les autres. Nous avons également eu droit à des explications sur les odeurs, les couleurs et les saveurs des vins que nous avons pu tester.

 

Puis nous y sommes allés chacun à notre tour de notre commentaire, avec un très remarqué "goût de peinture" prononcé à ma table... Inutile de dire que l'organisateur de la soirée avait ma copine Caro et le reste de notre table en ligne de mire tout le reste de la soirée...!

Alors par contre, si vous avez la chance de pouvoir y participer avant la fin de l'été (les jeudis&les vendredis), je vous recommande très chaudement de manger avant de vous y rendre.

Oui, nous, on ne l'a pas fait car on nous avait dit qu'il allait y avoir des tapas à grignoter à la fin. Grosse erreur!

Il y avait des tapas, soit, mais à 4euros le ramequin de salade et 5euros la mini-coca (sorte de pizza catalane), ça nous a bien allégé le porte-monnaie mais pas aidé à colmater les dégâts causés par l'alcool...

Cependant, l'euphorie générale nous a servi à découvrir un petit bijou niché dans la colline de Montjuic. Alors que nous redescendions d'un pas léger vers la ville, des notes de musique funky nous sont parvenues et nous ont irrémédiablement poussé à les suivre... et nous avons atterri sur la terrasse d'un chiringuito perdu au milieu de la colline. Je ne me souviens pas non plus du nom, (désolée :s), mais il ouvre de juin à septembre, du jeudi soir au dimanche soir et non, il ne s'agit pas de La Caseta del Migdia (qui est un autre bar à ciel ouvert dans Montjuic).

Celui que nous avons découvert se trouve environ 200m en dessous du château, lorsqu'on repart en direction de Parallel. Et, croyez-moi, danser le funk avec un verre à la main, sous les pins et avec une vue imprenable sur les lumières de Barcelone, ça vaut bien de monter jusque là-haut! D'autant plus qu'il est aussi possible (en juillet) de se faire un petit ciné à la fraîche grâce aux sessions en plein air du Ciné Montjuic et d'enchaîner avec le Chiringuito. What else?!

 

Repost 0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 00:20

P1110742.JPGC'est avec trois couches de Biafine étalées sur le dos que je prends mon plus beau clavier pour tapoter ces quelques lignes. Le temps est au beau fixe depuis quelques semaines à Barcelone. Et qui dit soleil, dit plage, forcément. C'est dans ces moments-là où je me dis que je ne voudrais vivre nulle part ailleurs qu'ici. Jusqu'à ce que je me tape un méchant coup de soleil. Et là bizarrement, tout de suite, la Norvège ou la Suède, ça le ferait bien aussi...Non je déconne.

 

Bon les amis, si vous êtes aussi à Barcelone en été, vous aurez forcément à un moment donné une satanée envie de glace qui ne se décollera pas de votre esprit. La gourmande que je suis a donc fait un petit benchmarking et voici les résultats de mes glaciers préférés...tadam!

 

À la Barceloneta, sur le passeig Joan de Borbó, chez VIOKO il y a les meilleures glaces de la terre! Bon, les meilleures que j'ai mangées jusqu'à présent à Barcelone. Dans cette chocolaterie-patisserie ultra moderne, tout est élaboré artisanalement. P1110740.JPGCôté glaces, ils mettent l'accent sur l'originalité des sorbets et des crèmes glacées:  Arandano (myrtilles), Pomelo (Pamplemousse)y Jazmín, Mousse de Frambuesa, Crema catalana, Violetas...et surtout n'oubliez pas de tester le "Dulce de Leche Tentación", une tuerie!!!

 

Ensuite dans les quartiers du centre, il y a une chaîne au doux nom italien AMORINO, qui certes n'est pas du tout connu en Italie dixit ma copine italienne de Venise, mais qui base son image sur le pays des ritals. Le choix des parfums est un peu plus limité que chez les classiques Nestlé ou Carte d'Or mais leurs glaces sont crémeuses et tellement meilleures!

 

Enfin mon top 3 se termine avec GELAAATI! Un glacier italien situé juste derrière la plaça Jaume (quartier Gotico), dans la c/Libreteria. Un choix énorme de parfums et des découvertes carrément originales telles cette glace à l'avocat que j'ai goùtée l'année dernière. Bon faut être fan de l'avocat et être grave en manque car t'as l'impression d'en manger au moins 4 en entier dans ta glace. Mais, accompagnée d'une petite boule de glace au chili, et éventuellement d'un taco...faut que j'y envoie Amor-amor dans ses périodes de mal du pays...!

 

PS: oui y'a des guirlandes de Noël sur mes photos, j'en suis consciente...

 

Re PS: Je recommande aussi Monkey Icecream, tout petit glaicer qui fait des glaces artisanales et qui se situe dans le quartier du Born, sur la la plaça Allada i Vermell

Repost 0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 17:33

Vaincue par une flemme énoooorme, il est bien rare que je me mette à cuisiner les dimanches. Amor-amor et moi avons donc trouvé une parade à notre feignantise commune, histoire de pas crever de faim le dernier jour de la semaine.

Bien aidés par le fait de résider dans l'un des quartiers qui bouge le plus de Barcelone, nous avons récemment découvert, selon nous, le meilleur hamburguer de Barcelone!  hamburguesa.jpg

 

L'endroit s'appelle Sandwich&Friends (Passeig del Born) et comme son nom ne le laisse pas forcément deviner, on y trouve des burguers succulents. Variété de pains, de sauces et un large choix à la carte pour l'accompagnement. Le local, décoré par le designer catalan Jordi Labanda était supra hip (oui, et pas hype comme tout le monde l'écrit et mal) à son ouverture il y a quelques années. Maintenant, on y croise de tout, des familles avec leurs rejetons aux bobos du quartier en passant par quelques touristes affamés. Attention, l'hamburguer n'est pas donné et le prix tourne autour de 7,50 euros (selon les suppléments rajoutés au burguer de base). Mais c'est un délice!!!

 

Pour les budgets plus modestes ou les fins de mois (hein!), on peut se procurer également de très bons hamburguers à Pim Pam Burguer, situé dans une petite rue qui fait l'angle avec C/ del Rec. Pour quelqu'un qui n'aime pas vraiment les frites, je déclare sur l'honneur que je me régale en mangeant les leurs!!!

 

Et puis, vu le nombre de Burguerias qui ont ouvert ces dernières semaines dans le quartier, je me doute que le burguer est a la mode à Barcelone en ce moment. Je vais donc aller en tester d'autres et je vous tiens au jus! (hahaha qu'elle est drôle celle-là... ... ...)

Repost 0
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 02:20

(Bon, ce blog laisse plus qu'à désirer...mea culpa, mea culpa...je n'ai le temps de rien en ce moment à part cavaler entre le metro, les séminaires pour jeunes entrepreneurs, la bibliothèque, le supermarché, l'appart, le bicing, le tram...ect...)

 

Je vais vous raconter l'histoire de la boulette qui se sauve et du sirop de violette qu'il y en a mais qu'il y en a plus...

 

Niché dans une ruelle du Raval, se trouve un mignon petit café-restau tenu par une française et des catalans, qui s'appelle Obsessions del Raval. Un lieu où je m'étais perdue il y a presque 1 an, quand, en mal de diversion suite à un arrêt d'accident du travail, nous écumions les cafés et les bars du centre-ville avec mes compagnons d'infortune

(= les autres passagers de la voiture eux aussi accidentés). Un endroit où ô miracle, les pâtisseries étaient aussi, voire encore meilleures qu'elle n'en avaient l'air, et où il existe un cocktail maison plutôt original et carrément bon: le kir à la violette!

obsesiones.jpg

 

Encore émue par ce souvenir agréable, je décidai donc d'embarquer ce soir ma copine Delphine pour lui faire découvrir cette petite perle gastronomique.

"Bonsoir, nous voudrions des bouchées de chèvre à la confiture de figues, du foie mi-cuit sur lit de compote de pommes, des tranchettes de jambon serrano sur mousse d'artichauds et un kir à la violette"

(Oui, le nom des tapas laisse rêveur, n'est-ce pas?)

"Ah ben désolé, nous n'avons plus de sirop de violette"

"C'est pas vrai, on est venues exprès pour ça!" de s'exclamer Delphine devant le serveur un peu embêté.

"Bon ben apportez-moi un kir royal au cassis alors"

"Ah ben c'est qu'on en a plus non plus" mine déconfite du même serveur.

"À la framboise?" Ok, c'est parti pour le kir à la framboise.

"Ben moi je voudrais un petit verre de rosé" déclare Delphine au serveur qui change de couleur.

"Ah, on n'en a plus non plus...à la fin de l'été (on est en novembre, sic!) on a vidé les réserves et nous n'en avons pas re-commandé" nous raconte le serveur!

"Vous avez quoi au juste?????!!!!"

 

Passons sur cette facheuse déconvenue et nous laissâmes donc nos papilles gustatives profiter de la petite party gastronomique que nous leur avions réservée. Puis, arriva le dernier plat: les boulettes de gambas.  Delphine planta énergiquement sa fourchette dans la boulette lorsque celle-ci en décida autrement. Elle sauta de son assiette et disparut sans crier gare! Pas de boulette au sol, ni sur ses genoux... Je vous laisse imaginer le fou rire qui commença à nous gagner, à la recherche (discretos quand même!) de la boulette de gambas qui s'etait fait la malle! Nous la retrouvâmes enfin recuillie par un repli du sac plastique posé sous la table, contenant les petits cadeaux que je venais d'offrir à ma copine!

"Ma boulette!!!! Elle est pas tombée par terre!! Je vais même pouvoir la manger!!!" dixit une Delphine euphorique, riant aux larmes.

Alors on a peut-être pas pu goûter ce pour quoi on était venues, mais qu'est ce qu'on a ri!!

Et puis leur gâteau au chocolat sauce cannelle avec abricots et prunes confits est une t.u.e.r.i.e!!

 

On a croisé beaucoup de français dans la petite salle, quand on sait l'importance que nos compatriotes attachent à la bouffe, je crois que je ne me tromperai pas en vous recommandant chaudement ce restau de tapas. Qui plus est, pratique des prix très abordables, on peut même y dîner pour 15 euros! À bon entendeur...

Repost 0
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 09:01

Ce n'est pas que ce soit une mauvaise adresse. Juste une grosse déception.

Qu'il fasse beau, qu'il vente, qu'il pleuve, tous les jours, on peut voir une file interminable de clients, même sous leurs parapluies, attendant patiemment sur la plaça reial, qu'une table se libère. P1090187.JPG

Forcément, ça suscite la curiosité!

J'ai donc, moi aussi, voulu percer le mystère des Quinze nits, il y a déjà quelques années.

J'ai embarqué quelques amis et nous aussi, nous avons attendu environ 30 mn bien rangés sagement dans la queue.

Et puis, patatras, le mirage s'est étiolé peu à peu au fil de la soirée.

Serveurs speedés et pas spécialement attentionnés (c'est une constante à barcelone, certes...), pour ne pas dire qu'on avait limite l'impression de les gonfler (je reste polie).

Carte basée sur des plats méditerannéens plutôt alléchants mais carrément décevants une fois dans mon assiette.

Nourriture fade, service minimum, et impression d'être dans une usine plutôt que dans un lieu de convivialité, tout ça pour un peu plus de 20 euros par tête, je me suis vraiment demandée, en sortant, pourquoi ce restaurant avait autant de succès???!

La raison (et l'unique valable à mes yeux), la voici: il figure en tête de liste de restaurants recommandés dans presque tous les guides touristiques de Barcelone...!

 

Les Quinze Nits - Plaça Reial, nº6

 

PS: Pour info, son petit frère, Crema Canela (dont j'ai déjà parlé dans un post précédent), appartenant aux mêmes propriétaires, situé juste à côté (sur la gauche dans la petite ruelle qui sort de la plaça reial), joue dans la gamme au-dessus.

 

 

Repost 0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 14:31

Rares, très rares, ont été les fois où j'ai eu envie de vite finir mon assiette afin de vite partir du restaurant!!!

Affamés et déçus d'avoir trouvé porte close là où nous voulions aller nous remplir la panse, Amor Amor et moi-même nous sommes rabattus sur une taverne typique espagnole du barrio gotico ce dimanche soir là.
Grossière erreur.
Premièrement, et je ne sais pas si c'est toute l'année comme ça, mais là en l'occurrence ça l'était, il n'y avait que deux serveuses, dont l'une (la pauvre) souffrant de gros rhumatismes, se déplaçait au ralenti dans le restaurant.
Après avoir patienté 20 bonnes minutes pour qu'elle nous prenne la commande, il nous manquait un couvert à table; elle nous a carrément dit d'aller le chercher nous-même dans le bac à couvert à la sortie de la cuisine (véridique!).
Ensuite le moustique trouvé dans ma salade m'a passablement dégoûtée de la finir et même d'enchaîner sur les tapas qu'on avait commandés.
Mon palais est peut-être devenu exigeant ces dernières années, mais bon la qualité de la nourriture, c'était pas terrible.
Côté propreté et ménage, autant ne pas en parler. Je suis prête à parier une grosse somme que la décoration n'a pas changé un iota depuis...au moins depuis 50 ans!
Bref durant le rapide repas, où notre idée fixe, c'était d'en finir au plus tôt pour se tirer de là, et bien donc durant tout le repas, je n'ai pas arrêté de scruter le carrelage crasseux, de peur de voir débarquer des cafards! (oui, véridique aussi mais dans un autre lieu).
Après avoir rapidement expédié les quelques tapas, on a vite demandé la note et abandonné les lieux!
L'adresse c'est Los Pergaminos,
C/Ample, 17.
À éviter donc, vous l'aurez compris!

Repost 0
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 17:42
...dans son bain de lait...
Euh non. Moi c'etait pas du lait mais du chocolat...aaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhh  bonheur suprême...
Mon cher et tendre a eu l'idée plus que lumineuse de m'offrir pour mon anniversaire un massage au chocolat.
(Parfois je me surprends de voir à quel point il me connaît, alors que moi je rame pendant des jours pour trouver une idée de cadeau pour lui...Enfin!)massage-chocolat.jpg
RDV pris, je suis partie la goutte au nez (merci le gros rhume de l'hiver, star du moment à barcelone) tester mon cadeau.
Ça a été le pied. Le big Kiff. Pour les dingues de chocolat, telles que je suis, c'est l'extase totale de se faire enduire de ladite substance, d'en humer les effluves et de se faire masser le corps entier avec!
Malgré mon nez bouché puissance 10, à cause duquel je n'arrivais même pas à identifier les aliments de mon repas du midi, à chaque mouvement de bras de la masseuse, j'avais l'impression de m'enfiler une tablette!
La fille m'a bien dit que ce chocolat là ne se mangeait pas, tu penses bien que j'ai quand même voulu vérifier, une fois qu'elle a eu le dos tourné. Malheur. Déception. C'etait amer et dégueulasse. Mais c'est pas grave, j'ai quand même eu l'impression d'en avoir mangé pendant une heure, seulement en respirant le parfum.
Ah, petite surprise de la fin aussi. Quand je me suis relevée de la table de massage, j'étais devenue noire. Noiiillrrllle j'te dis! Quel effet! Je m'étais encore jamais vue comme ça, ça m'a fait sourire. Avant de me gonfler, quand, sous la douche, il a fallu que je frotte un bon 1/4 d'heure pour retrouver ma couleur originale...
Bref. Verdict: j'ai adoré et je recommencerai!
Pour celles qui voudraient tester, je suis allee ici à Terra de Venus , petit salon exclusivement réservé aux femmes. La musique du site et la déco peuvent paraître un peu kitsch mais n'entament en rien le professionalisme des deux jeunes femmes qui y travaillent.
Repost 0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 22:14

Loin des typiques Tapas et, moins typiques mais présentés comme tels, restaurants à paëlla, se trouve un panel immense de petits restaurants barcelonais aux saveurs exquises.


P1090183.JPG
Dans la veine de la cuisine "fusion", j'ai découvert il y a quelques années le Crema Canela dans une rue adjacente à la Plaça Reial.
Local exigu certes mais sa décoration jolie et simple lui confère un air cosy. Côté papilles, je n'ai pas été déçue...Magret de canard aux fraises accompagné de purée de radis, risotto au fromage avec lamelles de cheddar et brins de rucula, crème catalane aux figues confites au vin rouge font partie de son alléchante carte!

De l'autre côté de la via Laïetana, dans le quartier du Born s'érige le marché de Santa Caterina, au toit haut en couleurs et avec en son sein un restaurant eponyme et aux saveurs originales: Les cuines de Santa Caterina.
Son attrait majeur, en plus de son emplacement qui lui permet de s'approvisionner en produits frais tous les jours, c'est sa cuisine ouverte sur l'ensemble du restaurant.
Si tu dìnes au comptoir, tu peux voir la préparation de ton plat dans les moindres details! C'est beau et c'est bon aussi. Pas de menu mais la carte est vraiment variée. Pâtes fraiches assaisonées, risottos, curry de poulet, viandes grillées, tapas fusion, sushis...il y en a pour tous les goûts!

Seul bémol, le service laisse souvent à désirer. Il faut y aller pour découvrir des mariages de goûts intéressants ou redécouvrir des plats du terroir mais pas pour le sourire de la serveuse!

Repost 0

Présentation

  • : hasta la proxima...à Barcelona
  • hasta la proxima...à Barcelona
  • : Humeurs et commentaires d'une française à Barcelone
  • Contact

Recherche

Archives