Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 23:59

 

ODIO

CORAJE

DOLOR

TRISTEZA

 

 

TRISTEZA

DOLOR

CORAJE

ODIO

Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 23:11

Entre deux treks de folie, j'ai découvert une histoire en Patagonie. Une histoire bien peu connue sous nos latitudes...du moins je n'en avais jamais entendu parler.

Sachez que lorsque vous achetez Benetton, vous participez non pas à un acte de rapprochement des peuples "United Colors" comme leurs publicistes essayent de nous faire croire, à grand renfort de provoc' en tout genre. Mais vous contribuez plutôt à la spoliation des Indiens Mapuches de Patagonie. 

La Patagonie est un territoire très vaste. En la traversant on se rend d'ailleurs compte que la frontière n'est là que pour de pures formalités administratives et qu'un jour quelqu'un a dû tracer un trait pour délimiter les deux pays. Chili, Argentine, c'est la même chose (au risque de me faire taper dessus). Sincèrement, les paysages de Patagonie et les moutons qui y paissent tranquillement y sont tellement semblables qu'il serait bien difficile de distinguer où l'on se trouve sans une frontière.

Qui dit vaste territoire, dit vastes terres. Et problèmes de propriété et de propriétaires.

À la fin des années 90, Benetton commença à s'intéresser à la Patagonie et à acheter de nombreux hectares pour y planter ses moutons et récolter la laine qui allait servir à sa production.

Sauf que chez les Indiens Mapuches qui vivaient là bien avant que Benetton ait vendu son premier pull, la tradition est orale, comme dans toute communauté indigène. Les terrains se transmettaient de génération en génération, sans papiers signés ou passage devant notaire.

Profitant du flou législatif existant en Argentine, l'entreprise a fini par acquérir 900.000 hectares en Patagonie. En les volant carrément aux Indiens Mapuches présents sur ces terres depuis des siècles!!!

Pas de papiers, pas de vols ni de spoliation dit Benetton!

En attendant, les Indiens tentent malgré tout de récupérer des miettes de ce qui leur appartient. Quelques procès ont été faits à la famille italienne. Autant dire que c'est David contre Goliath cette histoire là. Et ce n'est pas la proposition récente du gouvernement argentin de limiter l'acquisition de terres aux investisseurs étrangers qui y changera grand chose. Si nouvelle loi il y a, elle ne sera pas rétroactive.

Benetton n'est malheureusement pas le premier ni le seul à avoir ce genre de pratique. On pourrait parler aussi pendant des heures des marques qui font travailler des enfants ou de celles qui exploitent des petits chinois. Oui je sais. Mais là, je suis écoeurée par tant de décalage entre "l'image" de la marque et sa triste réalité... 

Repost 0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 00:26

Chers lecteurs et lectrices fauché(e)s (comment ça comme moi???) de Barcelone, j'ai ici un bon plan qui réjouira bon nombre d'entre vous.

 

Voilà, si tu aimes faire des activités, apprendre, rencontrer de nouvelles têtes mais que tu n'as pas trop de sous à investir dans des ateliers ou des clubs ou des écoles de tout et n'importe quoi, il y a une solution à Barcelone, qui s'appelle Les Centres Civiques.

 

Alors attention, je ne te parle pas de ces cours d'éducation citoyenne, du moins pour ceux de ma génération (moi vieille???) où tu devais apprendre par coeur tous les (put...) de départements de France et de Navarre correspondant à leurs numéros...mais je te parle de centres financés par les collectivités locales où il y a moultes activités à découvrir pour des sommes franchement pas trop élevées. Un peu comme une sorte de MJC, on va dire. Sauf qu'il y en a plusieurs répartis dans tous les quartiers de la ville.

Les Centres Civics ou Centros Civicos, comme tu veux, tu choises, organisent des activités tous les trimestres; danses en tout genre, théâtre, musique, photo, informatique, cours de langues, dessin, peinture, yoga, écriture, cuisine, restauration de meubles, récupération d'objets jetés, de l'art-poubelle que ça s'appelle, pâte fimo et j'en passe... C'est obligé que tu trouves quelque chose qui te plaise!!!

 

Détail important : il ne faut pas rater les inscriptions qui se déroulent au début de chaque trimestre, donc en l'occurrence maintenant et vaudrait mieux se dépêcher!

Et niveau prix, ça tourne entre 50 et 70 euros les 8 à 12 séances, selon l'activité et le centre civic choisis. Et si tu es au chômage, tu peux même payer seulement la moitié du prix de l'atelier, si c'est pas magnifique ça!!!!

Mon cher lecteur, ma chère lectrice, tu trouveras les "centres civics" répartis par quartier sur la web de la mairie de Barcelone, ici: http://www.bcn.es/centrescivics/ca/districte01.html

Tu cliques sur celui qui t'intéresse, tu cliques ensuite sur l'adresse web du centre et c'est parti Simone!!!

 

Repost 0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 23:28

España y en particular Barcelona, están sufriendo la crisis en su piel. Bastante dura, la crisis. Hay sin techos por todos lados de la ciudad. Descubro cada dia gente buscando en las basuras algo de comer. Gente que duerme en los cajeros de los bancos. Gente pidiendo dinero. Y ya no son los que llevan una vida entera viviendo fuera, no. Jovenes, viejos, ex-empleados o ex-empleadas respetados y respetadas. Te das cuenta de que el equilibrio de una vida es tan fragíl...

Pero a pesar de la mierda de crisis que estamos todos viviendo, pués Barcelona sigue bailando, sigue cantando y riendose...Y esto como que te calienta el corazón. Y da mucha esperanza...

 

94168EAC.jpg

Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 23:41

mon-petit-coin-0853.jpg

 

 

10.000 km aux Etats-Unis. 5 vols. 5 bus.

400 km au Mexique. 2 bus.

7.820 km au Chili. 3 vols. 6 bus. 2 bateaux.

 

18.220 kilomètres parcourus en transports en 3 mois!!! (Et sans les vols entre les continents!!!)

 

Moi qui rêvais de tour du monde, je n'en rêve plus. Cette expérience merveilleuse m'aura appris que voyager, ce n'est pas la même chose que d'être en vacances. Et oui, au risque de me faire insulter, dans un voyage long et routard, il faut vivre au jour le jour et malgré tout, chaque jour trouver un nouvel endroit où dormir, un moyen de transport, une façon de se restaurer et être très souvent sur ses gardes pour être en sécurité. Ce n'est pas tout le temps de tout repos. S'ajoutent les galères, le mauvais temps, les douleurs, les baisses de moral quand ceux qui sont à 17000 km nous manquent énormément.

Mais c'est une expérience magique aussi. Découvrir sans cesse de nouveaux paysages, nouveaux endroits, nourriture, logements, gens, cultures...etc. Connaître de nouvelles personnes qui t'apporteront une nouvelle vision du monde, ou partageront tout simplement un bout de voyage, une rando, un restau, une bière, un éclat de rire, un bon moment avec toi.

 

J'ai encore de l'admiration pour les voyageurs au long cours. Je me suis rendu compte qu'en 3 mois et 3 pays, j'avais à peine le temps de me remémorer les bons souvenirs d'un pays que j'étais déjà repartie dans de nouvelles contrées complètement différentes. En fait, je crois qu'il faut prendre son temps pour profiter d'un lieu, et pour digérer après l'expérience de la découverte, chose difficile à faire si on part 1 an et qu'on visite une multitude de pays. Alors je préfèrerai dorénavant moreceler les voyages pour mieux les apprécier.

 

Je suis heureuse d'être partie, l'impression d'avoir aussi (re-)découvert une partie de moi que je connaissais pas (ou plus?)

 

à ceux qui hésitent encore, partez, partez, partez découvrir!!!!

 

Yo que queria dar la vuelta al mundo, ya no es mi suenyo. Esta experiencia maravillosa me ha ensenyado que viajar no es precisamente lo mismo que estar de vacaciones. Si, a pesar de que muchos van a querer odiarme si digo esto, en un viaje largo y roots, hay que dejarse vivir dia tras dia y sin embargo cada dia tienes que encontrar un nuevo lugar para dormir, un nuevo medio de transporte, algo para comer y siempre o casi estar muy atento/a para poder estar en seguridad. No es siempre de descansar y pasarla bien. Se anyaden las complicaciones que surgen, los dolores, los momentos de bajon cuando tus queridos se encuentran a 17000 km de ti y que los echas de menos muchissimo.

Pero es una experiencia valiosa, magica. Descubrir sin parar nuevos paisajes, nuevos lugares, comidas, alojamientos, gente, culturas... Conocer a personas nuevas que te aportan otra vision del mundo, o que comparten contigo un trozo de camino, una cena, una cerveza, una carcajada, un buen momento contigo.

 

Admiro todavia mucho a los viajeros que se van para largo tiempo. Me he dado cuenta que en estos 3 meses y 3 paises, apenas tenia el tiempo de pensar en mis recuerdos recien pasados que ya estaba yendome a otra experiencia en otros lugares. En fin, creo que hay que tomarse tiempo para disfrutar de un lugar y para digerir la experiencia del descubrimiento, algo dificil de hacer si uno se va 1 anyo viajando por muchos paises. Pués ahora para mi, mejor acortar el tiempo de viaje pero disfrutar a tope de un mismo lugar.

 

Me siento feliz de haberme ido, tengo la sensacion de haber (re-)descubierto una parte de mi que no conocia (o que habia perdido?)

 

A los que todavia dudan en irse de viaje, vayanse a descubrir, ya!!!

 

Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 20:42

Après avoir esquivé Puerto Montt, qui est une ville portuaire très moche, il faut le dire, et après la douceur de vivre de Puerto Varas et sa maison du bonheur, nous sommes remontés un peu plus au Nord. Aux pieds du volcan Villarica. Volcan qui est timide et qui se cache dans la brume! Il m'aura fallu 2 jours pour l'apercevoir depuis les petites ruelles de Pucon. On nous avait tant parlé de Pucon et sa super ambiance. Alors soit on y était pas à la bonne période, soit les touristes se calfeutraient dans leurs hôtels pour se boire leurs bouteilles de vin pendant qu'il pleuvait à torrent dehors. Le fait est qu'il n'y avait pas un chat dans la petite ville!

Bon, pour ne pas perdre les bonnes habitudes, le 1er jour on est partis faire une rando de 11 km dans la forêt, dans le parc national de Huerqueque pour aller voir des cascades. Encore une fois, j'ai cru que j'allais rester sur le carreau après la graaaande montée entre les arbres et dans la boue. Mais j'y suis arrivée!!! Et merci Benoît pour m'avoir fabriqué un baton de marche en bambou, ça m'a bien aidée ;)

Non, je n'ai pas fait l'ascension du volcan, j'étais crevée, plus envie de repousser mes limites physiques. Pas envie de monter pendant 8 heures et finir l'ascension avec des crampons aux pieds pour passer la glace. Bon la descente en luge sur les fesses promettait d'être rigolote mais tant pis. Et puis de toute façon, l'heure du voyage a malheureusement sonné plus tôt que prévu, le dimanche soir. Changement de plans, non, je ne retournerai pas buller au Mexique avant de rentrer en Europe. Le lendemain, 11 heures de bus jusqu'à Santiago. Changement de vol. Avion direct jusqu'à Paris. Puis Lyon. Sous la pluie.

Cela dit, c'était drôle de voir des sapins de Noël sous un soleil de plomb et par 31°c dans les rues de Santiago!!!

 

mon-petit-coin 1342

Parc de Huerqueque

mon-petit-coin-1461.JPG

mon-petit-coin-1457.JPG

mon-petit-coin-1449.JPG

mon-petit-coin-1465.JPG

mon-petit-coin-1470.JPG

mon-petit-coin-1454.JPG

      Une petite surprise à l'entrée du parc!

 

mon-petit-coin-1477.JPG

Il y avait un tout petit peu de boue!!!

Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 20:18

J'ai un peu laissé tomber le blog ces derniers jours. J'ai dû abréger mon beau voyage et aller en France prématurément. Ma petite mamie est partie, pour de bon cette fois-ci. Je pense fort à elle, où qu'elle soit.

Repost 0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 19:08

 

mon-petit-coin-1257.JPG

 

Achao

 

mon-petit-coin-1269.JPG

 

Eglise de Achao

mon-petit-coin-1248.JPG

 

 

mon-petit-coin-1260.JPG

Des locaux qui ramassent les algues sèches sur la plage pour ensuite les revendre dans la rue.

 

mon-petit-coin-1275.JPG

Paysage typique de Chiloe.

 

mon-petit-coin-1285.JPG

Les Palafitos

mon-petit-coin-1277.JPG

 mon-petit-coin-1295.JPG

Le meilleur crabe de la terre se trouve à Chiloe!!!! miam miam!!!

 

mon-petit-coin-1296.JPG

Et allez, je reprends le bus, 5 heures jusqu'à Puerto Varas.

 

mon-petit-coin-1298.JPG

 

mon-petit-coin-1321.JPG

 

mon-petit-coin-1331.JPG

Repost 0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 18:33

Ce qui impacte le plus quand on arrive sur l'île principale de Chiloe, et particulièrement à Castro, c'est la vétusté des maisons et des bâtiments en bois ou en tôles colorées. C'est comme si le temps s'était arrêté il y a 50 ans ou quelque chose dans le genre. C'était quand même sympa de traverser en ferry pour arriver jusque sur l'île. L'aller était plutôt paisible. Le retour l'a été beaucoup moins, des bonnes vagues de 5-6 mètres de hauteur, j'ai même cru qu'on allait faire demi-tour arrivés au milieu de la baie!!!

Mon 2e jour sur Chiloe, je suis allée me balader jusqu'à l'île de Quinchao où se trouve le petit village d'Achao, qui possède une des plus jolies églises en bois de tout Chiloe. Pas de bol, quand je suis arrivée, gros travaux sur la place juste devant l'église, donc photos pourries. C'est vrai qu'elle était belle cette église, mais la peinture a dû disparaître il y a quelques années déjà! En règle générale, le peu d'églises en bois que j'ai vues, et elles sont l'attrait majeur de Chiloe, étaient plutôt ternes. On imaginait qu'elles avaient été peintes un jour mais il ne reste pas grand chose de leurs couleurs d'antan. Il reste quand même le charme de l'île, moi j'ai toujours aimé l'ambiance des îles.J'ai aussi découvert les Palafitos, ces maisons construites sur pilotis, c'est là aussi une spécialité de l'île. Par contre, c'est quand tu ne croises que des "locaux" toute la journée, sans voir un seul touriste à part toi, que tu réalises que t'es bien dans le fin fond du Chili!!!

mon-petit-coin 1200

CASTRO

Hostal "Cordillera" où je suis restée

mon-petit-coin-1219.JPG

 

mon-petit-coin-1203.JPG

 

mon-petit-coin-1211.JPG

Repost 0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 04:02

En ce 1er décembre, nous avons décidé de nous faire des crêpes entre nous tous français, qui nous sommes retrouvés par hasard dans une auberge de Puerto Varas. La Casa Margouya, tenue par des français est tout simplement fantastique. Le genre d'endroit où tu avais prévu une nuit ou deux et où tu finis par passer plus d'une semaine tellement tu n'as pas envie d'en partir. Je me sens vraiment comme à la maison, et cerise sur le gateau, j'ai rencontré des personnes super sympas. 

Donc ce soir, c'était soirée crêpes! Une chandeleur un petit peu avancée et que mon estomac a jusque-là bien tolérée. Pourvu que ça dure!

PS: Avant de boulotter les crêpes, Charlotte, coiffeuse de son état nous a gentiment monté un salon de coiffure improvisé au milieu du salon et on est plusieurs à s'être fait ratiboiser les tifs. QU'est ce que ça pousse les cheveux en 3 mois!!!

mon-petit-coin-1354.JPG

La Casa Margouya

 

Photos du parc Los Alerces près de Puerto Varas

mon-petit-coin-1345.JPG

mon-petit-coin-1342.JPG

Parc Alerce Andino

 

mon-petit-coin-1396.JPG

Los Saltos de Petrohue

mon-petit-coin-1416.JPG

mon-petit-coin-1427.JPG

Repost 0

Présentation

  • : hasta la proxima...à Barcelona
  • hasta la proxima...à Barcelona
  • : Humeurs et commentaires d'une française à Barcelone
  • Contact

Recherche

Archives